Mort pour la France : Décès du brigadier Dmytro Martynyouk de la Légion étrangère

L'Elysée annonce la mort d'un légionnaire blessé au Mali

Le brigadier Dmytro Martynyouk avait été blessé par l'explosion d'un engin explosif improvisé [IED] dans une opération contre des groupes armés terroristes.

Le Président de la République a annoncé samedi 2 mai le décès du brigadier Dmytro Martynyouk, le 1er mai à l'hôpital militaire de Percy de Clamart, des suites des blessures infligées par l'explosion d'un engin explosif improvisé, lors d'une opération contre les groupes armés terroristes, le 23 avril dernier au Mali.

Le communiqué de l'Elysée ajoute que le chef de l'Etat «s'incline avec un profond respect devant le sacrifice de ce légionnaire du 1er régiment étranger de cavalerie». «Il adresse ses plus sincères condoléances à sa famille et à ses proches et les assure de la solidarité de la France dans ces douloureuses circonstances.», poursuit le communiqué.

Le ministère de la Défense ajoute dans un communiqué à part que les faits ont eu lieu le 23 avril en fin d'après-midi. «Un camion-citerne militaire de la force Barkhane a été atteint par un engin explosif improvisé dans le Liptako malien alors que l'unité auquel il appartenait était engagée dans une opération contre des groupes armés terroristes.», dit le texte. Deux militaires ont été blessés dans cette attaque, dont Dmytro Martynyouk.

Le brigadier était né en Ukraine, il avait 29 ans. Il était célibataire, sans enfant.

Source : LeFigaro.fr / AFP - Photo CEMA

CGU : Nous utilisons des cookies pour améliorer le fonctionnement, le contenu et la sécurité de notre site. En visitant notre site, et tout particulièrement avant de poster un commentaire, vous reconnaissez avoir lu et accepté nos Conditions Générales d'Utilisation. Merci.


* * *